La prière

Poème de Francis Jammes
Mis en musique par Georges Brassens

Chanson partagée avec nous par Nicole T. (Dijon)

Paroles
Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
Tandis que des enfants s’amusent au parterre ;
Et par l’oiseau blessé qui ne sait pas comment
Son aile tout à coup s’ensanglante et descend
Par la faim et la soif et le délire ardent :
Je vous salue, Marie.

Par les gosses battus par l’ivrogne qui rentre,
Par l’âne qui reçoit des coups de pied au ventre
Et par l’humiliation de l’innocent châtié,
Par la vierge vendue qu’on a déshabillée,
Par le fils dont la mère a été insultée :
Je vous salue, Marie.

Par la vieille qui, trébuchant sous trop de poids,
S’écrie : « Mon Dieu ! » Par le malheureux dont les bras
Ne purent s’appuyer sur une amour humaine
Comme la Croix du Fils sur Simon de Cyrène ;
Par le cheval tombé sous le chariot qu’il traîne :
Je vous salue, Marie.

Par les quatre horizons qui crucifient le Monde,
Par tous ceux dont la chair se déchire ou succombe,
Par ceux qui sont sans pieds, par ceux qui sont sans mains,
Par le malade que l’on opère et qui geint
Et par le juste mis au rang des assassins :
Je vous salue, Marie.

Par la mère apprenant que son fils est guéri,
Par l’oiseau rappelant l’oiseau tombé du nid,
Par l’herbe qui a soif et recueille l’ondée,
Par le baiser perdu par l’amour redonné,
Et par le mendiant retrouvant sa monnaie :
Je vous salue, Marie.

Par l’âne et par le boeuf, par l’ombre de la paille,
Par la pauvresse à qui l’on dit qu’elle s’en aille,
Par les nativités qui n’auront sur leurs tombes
Que les bouquets de givre aux ailes de colombe,
Par la vertu qui lutte et celle qui succombe :
Je vous salue, Marie

La vie c’est quoi ?

Paroles et musique : Aldebert

Chanson partagée avec nous par Annie T. (Dijon)

Paroles
C’est quoi la musique ?
C’est du son qui se parfume
C’est quoi l’émotion ?
C’est l’âme qui s’allume
C’est quoi un compliment ?
Un baiser invisible
Et la nostalgie ?
Du passé comestible
C’est quoi l’insouciance ?
C’est du temps que l’on sème
C’est quoi le bon temps ?
C’est ta main dans la mienne

C’est quoi l’enthousiasme ?
C’est des rêves qui militent
Et la bienveillance ?
Les anges qui s’invitent
Et c’est quoi l’espoir ?
Du bonheur qui attend
Et un arc-en-ciel ?
Un monument vivant
C’est quoi grandir ?
C’est fabriquer des premières fois
Et c’est quoi l’enfance ?
De la tendresse en pyjama

Mais dis, papa, la vie, c’est quoi ?
Petite, tu vois,
La vie c’est un peu de tout ça, mais surtout c’est toi
C’est toi

C’est quoi le remords ?
C’est un fantôme qui flâne
Et la routine ?
Les envies qui se fanent
C’est quoi l’essentiel ?
C’est de toujours y croire
Et un souvenir ?
Un dessin sur la mémoire
C’est quoi un sourire ?
C’est du vent dans les voiles
Et la poésie ?
Une épuisette à étoiles

C’est quoi l’indifférence ?
C’est la vie sans les couleurs
Et c’est quoi le racisme ?
Une infirmité du cœur
C’est quoi l’amitié ?
C’est une île aux trésors
Et l’école buissonnière ?
Un croche-patte à Pythagore
C’est quoi la sagesse ?
C’est Tintin au Tibet
C’est quoi le bonheur ?
C’est maintenant ou jamais

Mais dis, papa, la vie, c’est quoi ?
Petite, tu vois,
La vie c’est un peu de tout ça, mais surtout c’est toi
C’est toi

Dans tes histoires,
Dans tes délires,
Dans la fanfare de tes fous rires
La vie est là, la vie est là
Dans notre armoire à souvenirs
Dans l’espoir de te voir vieillir
La vie est là, la vie est là

Les mots

Paroles et musique : Renaud

Chanson partagée avec nous par Martine B. (Dijon)

Paroles
C’est pas donné aux animaux
Pas non plus au premier blaireau
Mais quand ça vous colle à la peau
Putain qu’est-ce-que ça vous tient chaud
Écrire et faire vivre les mots
Sur la feuille et son blanc manteau
Ça vous rend libre comme l’oiseau
Ça vous libère de tous les maux
Ça vous libère de tous les maux

C’est un don du ciel, une grâce
Qui rend la vie moins dégueulasse
Qui vous assigne une place
Plus près des anges que des angoisses

Poèmes, chansons, brûlots
Vous ouvrent des mondes plus beaux
Des horizons toujours nouveaux
Qui vous éloignent des troupeaux
Et il suffit de quelques mots
Pour toucher le cœur des marmots
Pour apaiser les longs sanglots
Quand votre vie part à vau l’eau
Quand votre vie part à vau l’eau

C’est un don du ciel, une grâce
Qui rend la vie moins dégueulasse
Qui vous assigne une place
Plus près des anges que des angoisses

Les poèmes d’un Léautaud
Ceux d’un Brassens, d’un Nougaro
La plume d’un Victor Hugo
Éclairent ma vie comme un flambeau
Alors gloire à ces héros
Qui par la magie d’un stylo
Et parce qu’ils font vivre les mots
Emmènent mon esprit vers le haut
Emmènent mon esprit vers le haut

C’est un don du ciel, une grâce
Qui rend la vie moins dégueulasse
Qui vous assigne une place
Plus près des anges que des angoisses
Qui vous assigne une place
Plus près des anges que des angoisses

Anne Le Maître

Anne Le Maître a reçu une formation d’urbaniste et de géographe. Elle enseigne à Dijon, au lycée Saint-Joseph, et donne des cours d’aquarelle dans son atelier dijonnais : l’idée de transmission est pour elle essentielle.

Ses passions sont l’aquarelle et l’écriture. Nous vous laissons découvrir quelques-unes de ses aquarelles ci-dessous, ainsi que quelques extraits de son livre Les bonheurs de l’aquarelle, dans notre Coin lecture.

Si vous voulez en savoir plus, découvrez son blog Bleudeprusse afin de vagabonder dans son univers à la fois réaliste et poétique.

Anne Le Maître

Anne Kienlen

Originaire de Troyes, en Champagne, Anne Kienlen réside à Nancy.
Les saisons, la neige, les arbres et les plantes, les animaux, particulièrement les oiseaux sont sa principale source d’inspiration. Elle admire également le travail des artistes de l’Ecole de Nancy, particulièrement Emile Gallé, dont les oeuvres inspirent certains de ses tableaux.

Nous vous laissons découvrir ci-dessous quelques-unes de ses oeuvres :

Anne Kienlen

Plus d’informations sur son site : http://annekienlen.fr/

Invitation au voyage

par Marie-Claude (Dijon)

Mère et enfant