Noà Zanon & ses parents

Noa Zanon - Rencontres buissonnièresJe vous remercie de cet accueil chaleureux. Cette abbaye et les moines qui s’y trouvent émettent une auréole de paix et de tranquillité qui se propage à travers les différentes personnes venant se recueillir dans ces lieux !
J’ai été très honorée d’avoir pu réaliser un concert à Cîteaux.

Noà Zanon


Témoignage 1 - Rencontres buissonnièresMerci beaucoup pour nous avoir permis de découvrir cet endroit aussi magique.

Lizita, maman de Noà

 


Merci pour ce moment merveilleux à l’Abbaye de Cîteaux. Ce sont des instants inoubliables remplis d’une douce et profonde énergie, où la nature et la spiritualité se mêlent.
Le concert de Noà a été le point d’orgue de cette journée, avec de nombreuses personnes réunies dans l’église pour une intense communion.

Lorenzo, papa de Noà

Les Chouettes du Coeur

Association Les Chouettes du CoeurDe la liturgie des heures exposée admirablement par Frère Benoît, à la jeune pianiste prodige de 14 ans qui cherche sans cesse les couleurs qui s’aiment, en créant des compositions, un opéra et en jouant divinement bien, la journée du 17 novembre dernier était sans conteste, sous le signe de la lumière et de l’accueil.

Initiée par Francine Ohet et ses amis, avec un sens inné de l’amitié entre tous, cette rencontre buissonnière a invité plusieurs intervenants, tous ayant relevé ce défi, si cher à la Communauté de Citeaux : « Vivre ensemble ».
De la règle de St Benoît au concert prestigieux de Noà, en passant par un moment très convivial autour d’un repas, cette journée était une belle envolée… de joie.

Catherine
Les Chouettes du Coeur

Marie-Odile

Témoignages - Rencontres buissonnièresJ’entre toujours à Cîteaux avec plaisir, et j’en sors avec des provisions de calme et d’espérance.
La Règle de Saint Benoît m’a longtemps accompagnée dans les visites que j’animais autrefois à l’abbaye de Pontigny, la présentation de frère Benoît m’en donne une nouvelle vision, et m’a donné envie de la relire autrement.

J’avais été fascinée à sa sortie par le livre de Frère Michel et Florence Zito, sentiment confirmé par leurs paroles, leur sensibilité à la nature et à sa bonne gestion par l’homme.

J’ai entendu Dom Olivier et frère Bernard comme des témoins de la place de leur communauté dans le monde, avec les antennes bienvenues des laïcs cisterciens et des aventuriers du bonheur; et celles, plus symboliques, des oiseaux et de la musique.

Marie-Odile

Brigitte

Témoignages - Rencontres buissonnièresJe dis bravo à l’instigatrice de cette journée ainsi qu’à celles et ceux qui l’ont accompagnée dans l’organisation de son déroulement, et dans le choix des intervenants pour leur prestation, intellectuelle ou venant davantage du cœur.
En évoquant le mot Enfance, l’émotion de Francine a fait écho sur mon affect. Involontairement, Francine annonçait ainsi l’atmosphère qui allait suivre.
L’analyse de Frère Benoît, loin d’être statique et au-delà de l’information, incitait l’auditeur à se questionner, à réfléchir…
Le parcours très singulier du jeune fromager Olivier ne pouvait qu’interpeller. Il s’est présenté avec calme, simplicité et avec une grande profondeur dans la voix. Cette sérénité qu’il dégageait et diffusait autour de lui était rassurante et engageante pour ceux qui n’ont plus foi en la vie. Cela m’a émue…
Enfin, dans le jeune couple dont je ne connaissais pas leur relation au moment de leur intervention, j’ai perçu la bienveillance qui les réunissait, l’humour notamment du côté du jeune fiancé, les rires contenus emplis d’affection et d’amour de la part de la jeune fiancée à l’adresse de son fiancé. La pudeur de leur amour m’a également émue…

Brigitte

Trio Tapatou

Trio Tapatou - credit : Le Bien PublicNos sentiments après cette journée à Cîteaux

Une journée vécue avec intensité : nous avons apprécié la variété des moments, les interventions toutes intéressantes, et même le moment très convivial du repas, auquel nous avons participé pour la première fois à Cîteaux.
Bien sûr, la place de la musique nous a touchés, avec le moment de la messe où nous avons été portés par la spiritualité du lieu lors de nos interventions musicales, avec la ferveur du jeu de Michel Villeminot à l’orgue, avec le superbe concert de Noà, talentueuse et simple à la fois.
Et puis, vraiment, chanter dans l’église a été un grand bonheur …
Mais aussi, l’humour de Frère Benoit, l’enthousiasme de Frère Bernard, la générosité de tous, l’accueil toujours chaleureux de Dom Olivier…
Cîteaux, un lieu que nous apprécions à chaque rencontre davantage, et que nous avons appris à mieux connaître encore ce samedi, merci à tous.

Trio Tapatou

Michel Villeminot

Michel Villeminot, organiste - Rencontres buissonnieresDécouverte de Cîteaux en deux temps

D’abord un temps privilégié de rencontre privée avec le frère Michel, le frère Bernard et Dom Olivier Quenardel en accompagnant Mme Ohet pour préparer la journée du 17 novembre. Découverte de la simplicité de leur accueil, de l’attention portée aux autres, de l’écoute.

Au rebours d’une idée reçue qu’une abbaye vit en vase clos, découverte de son ouverture au monde, à la vie associative, économique et citoyenne, à l’accueil des réfugiés. Et modernité par l’utilisation du téléphone portable pour communiquer d’un bout à l’autre de cette grande maison…

Puis cette belle journée, impressionnante par la mise en évidence de la pensée personnelle qui anime l’action, de la culture, de la musique. Beau moment de partage de la messe par sa simplicité et sa beauté avec notamment une leçon inattendue sur la place des femmes dans l’Eglise. Etonnement émerveillé par l’action des montreurs de chouettes comme lien de communication avec des personnes autistes et handicapées. Et cadeau reçu du récital de Noà qui respire la musique, ce qui augure d’une belle carrière.
Bravo à Francine Ohet pour son organisation et son habileté à mobiliser les compétences diverses autour de ses projets. Longue vie aux Rencontres buissonnières.

Michel Villeminot

Anne Kienlen

Peinture - Saint Nicolas et son âne , Anne Kienlen - Rencontres buissonnieresBien que non-croyante (encore que je croie aux esprits des champs et des bois…) j’ai beaucoup apprécié cette journée de découverte de l’abbaye de Cîteaux et surtout de la communauté qui la fait vivre.
La première intervention, celle de de frère Benoît, très érudite, a évoqué une vie où travail manuel (souvent au contact de la nature) et prières rythment les jours mais pas seulement : il fut intéressant de constater que réflexion, questionnement des textes et des dogmes ainsi que recherche du bonheur y tiennent aussi leur place.
Les témoignages suivants de jeunes gens en recherche de sens pour leur vie l’ont illustré de belle et émouvante façon et m’ont touchée par leur authenticité.
Car autre point admirable, il n’y a pas de repli sur soi dans cette communauté, bien au contraire : de nombreuses personnes comme ces jeunes Aventuriers du bonheur sont accueillies à Cîteaux, des familles de migrants le sont aussi et des associations comme Rencontres Buissonnières ou Les Chouettes du Cœur.
Aimant toutes les bêtes de la création, particulièrement les oiseaux qui sont partout dans ma peinture, j’ai adoré découvrir le travail de médiation avec les rapaces inventé par les membres de cette dernière association en direction de personnes en souffrance ou fragilisées.
Tout au long de cette journée, l’ambiance était simple, réfléchie et sereine, et le concert de la jeune prodige dans l’église à l’acoustique exceptionnelle l’a clos superbement.
Grand merci à Francine Ohet pour m’avoir permis de découvrir ce havre de paix et à Dom Olivier Quenardel et tous les membres de sa communauté pour la grande ouverture d’esprit dont ils font preuve et le bon accueil qu’ils manifestent à tous et à chacun.

Anne Kienlen

Site internethttp://annekienlen.fr/

Paul

Rencontres buissonnières novembre 2018 : un grand cru !

Témoignage - Rencontres buissonnieres 2018Le thème : « Cîteaux tel que lui-même » était ambitieux. Comment couvrir en quelques heures une histoire de 7 siècles ?
Eh bien justement, en se concentrant sur ce qu’il y a de permanent, d’éternel dans cette ambition.
Nous l’avons reçu dans leur vie donnée que nous ont livrée les divers intervenants :
– frère Benoit dans sa présentation de la Règle : un tissu de « doubles contradictions » entre les coups de bâtons donnés au moine récalcitrant et la bienveillance de la communauté qui lui pardonne.
– frère Bernard dans sa courte mais pénétrante citation de St Bernard, commentant le Cantique des Cantiques. Des laïcs passionnés de ce saint prolongeront son intervention en nous ouvrant à leur vie de prière.
– frère Michel qui prend en charge des migrants accueillis, logés à l’abbaye, et qui veille sur la forêt enveloppant depuis toujours ce havre de paix et de lumière.
– et les chouettes qui calment les malades, les chants du trio Tapatou, les mélodies de l’organiste de Talant, le récital de piano d’une jeune prodige..
– et aussi, représentant la société civile dont les religieux font partie, la maire de St Nicolas-les-Cîteaux, ce Saint cher au coeur des Lorrains et de leurs cousins européens. St Nicolas, rayonnant de bonté, est bien à sa place ici alors que s’approche Noël, signe humble et éclatant de la bonté du Père.
Le tout orchestré par le Père Abbé qui, tel ses prédécesseurs du Moyen Âge dont Saint Bernard, a su ouvrir les portes de son abbaye en même temps que le coeur des intervenants et… le nôtre. En milieu de journée, la célébration de l’Eucharistie nous rappelait que tout cela est grâce de Dieu.

Merci à Francine de nous avoir fait goûter en toute simplicité et gracieusement à ce grand cru, tandis que, à grand renfort de trompettes et d’euros, celui plus terre à terre des Hospices de Beaune serait vendu le lendemain .

Paul Charlot
54000 NANCY

Anne-Marie

17 novembre : la rencontre buissonnière consacrée cette année à Cîteaux comportait, outre le contact des frères, sereins, ouverts, accueillants, deux clins d’œil à la Lorraine voisine, chère à Francine.
Les frais et poétiques tableaux d’Anne Kielen, artiste nancéienne, nous accueillaient : arbres, oiseaux, fleurs et braves petits ânes, compagnons de saint Nicolas, à quelques jours de sa fête.

Puis, évoquant avec frère Michel le passé, le présent, l’avenir de la forêt alentour, Florence Zito, maire de Saint-Nicolas-lès-Cîteaux, nous rappelait l’origine lorraine de ce village, municipalité actuelle de l’abbaye, et nous conviait à y venir fêter son saint patron le 8 décembre.

Merci à Francine, à Nadine et Marie Claude (l’Ave Maria m’a transportée !). Merci à tous ceux venus partager leurs recherches, leurs expériences, leur musique instrumentale ou intérieure .Le recueillement, de rigueur en ce lieu, était dans la co-union, l’unanimité des réactions, sourires, silences, émotion profonde, ressentis ensemble : nous avons été «cueillis», enlevés par la sincérité, la beauté, la richesse de ceux qui s’adressaient à nous.

Anne-Marie Thomas

Isabelle

L’ombre et la lumière, ou comment voyager dans le clair-obscur de nos vies…
Les rencontres buissonnières du 17 novembre dernier à l’abbaye de Cîteaux, là où depuis des siècles les arbres poussent en silence dans la forêt, nous invitent à ce voyage intérieur. On y murmure dans les cœurs, enveloppés par la chair des mots et par la sensibilité des autres et des uns. Unis par l’esprit de fraternité qui traverse les murs du monastère et que les moines incarnent. Merci à eux, à leur Père Abbé, à Francine Ohet et à l’équipe qui rendent vivantes ces rencontres dont les échos résonneront longtemps dans le quotidien des jours et des nuits.

Isabelle Lassus-Philippe
70700 Gézier